Pages blanches, taches d'encre et réflexions d'un idéaliste

__________________________________

samedi 5 avril 2008

C'est le printemps !

Depuis le 20 mars, paraît-il, le printemps est là. Depuis la semaine dernière, nous sommes passés à l'heure d'été. Autant d'éléments contradictoires qui n'aident pas à savoir à quelle saison nous sommes.
Une solution, le calendrier sportif, en fonction des activités pratiquées, il est possible de savoir la saison du moment.

Sur les sommets, de la neige, encore, mais qui fond rapidement. Tant et si bien que le skieur qui souhaite profiter ne fait qu'une courte heure de glisse entre 9 et 10 heures. Pendant ce temps, dans le fond de vallée, le soleil tape fort mais adoucit par un léger vent frais, il ne permet pas de rester longtemps les bras nus, surtout pas à l'ombre. Sur les falaises apparaissent les premiers grimpeurs. Ils lachent les pistes cabossées pour des rochers parfois bien trop lisse. Ils glissent mais sans grâce, ils s'élancent et volent, mais restent liés au rocher par une corde salvatrice.
Un petit tour sur Grenoble,
entre deux averses, le sol commence à sécher, et ce fond de vallée, au sol détrempé dans l'hiver, cette plaine alluviale se recouvre d'un vert éclatant. Les arbres retrouvent leur couvert de feuilles. Dans les arbres d'ailleurs, et entre les immeubles, par moment tracent des humains étranges, qui évitent tout contact avec le sol. Les traceurs sont là.

C'est bien le printemps, après le froid et avant les chaleurs estivales, profitons pour pratiquer en habits légers des sports d'extérieur.

5 commentaires:

Benj a dit…

Le printemps, le printemps... Ce matin au réveil, en ouvrant les rideaux j'ai vu pour la première fois de la saison le campus de Centrale enneigé...

S'krib a dit…

Tant que la Seine ne charrie pas de glaçon, pas de souci à te faire.

Je viens d'étudier le "Middle Age Global Warning" et l'influence d'une population de 300 personne sur un milieu restreint, au XIeme s. ça fait flipper quand à ce qui nous attend...

Benj a dit…

Quant à, Auré, quant à... :)
--
Ô sombres héros de la mer qui ont su traverser les océans du vide...
Je sais, facile.

S'krib a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
S'krib a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.