Pages blanches, taches d'encre et réflexions d'un idéaliste

__________________________________

samedi 9 août 2008

L'étourdi

C'est un peu moi, mais selon les jours, c'est un peu tout le monde aussi.

Certains matins, au réveil,
Les yeux ternes, regard en veille,
Amaigri, il croise son reflet
Dans un petit miroir replet

Distrait, sans montre, il oublie l'heure,
Incontestablement gaffeur,
Il oublierait, sans mémento,
Sous la pluie, parapluie et manteau.

Il vit sur son propre monde,
L'imagination féconde,
Sans jamais voir l'étonnement
Que crée un tel comportement.

Si son monde est sensationnel
Le notre, un peu trop rationnel,
Ne convient pas à notre ami,
Tête en l'air, éternel étourdi !

1 commentaire:

Leely a dit…

Mais...mais... depuis que nous nous sommes quittés, en cette fin juillet, tu as beaucoup écrit, petit étourdi !
Je vais pouvoir plancher pour t'illustrer...