Pages blanches, taches d'encre et réflexions d'un idéaliste

__________________________________

samedi 1 novembre 2008

Tracer c'est bien, s'améliorer, c'est mieux

Voilà bientôt deux ans que je me suis mis sérieusement au parkour. Entre deux blessures, j'ai quand même progressé un petit peu, au point que désormais un déséquilibre se met en place entre certaines techniques que je commence à maîtriser et d'autres que je ne maîtrise pas ou peu.

Le parkourday du 26 octobre à Dijon m'a confirmé une chose : fatigué par une bonne journée à bouger, usé par des sauts et encore des sauts, je suis capable d'encaisser des bons chocs, le physique est là, et même si je peux m'améliorer, j'ai un potentiel intéressant.

C'est pour cela que je me pose désormais la question de ce que je vais devoir et de ce que je veux améliorer, de manière à être complet : quels sont mes objectifs pour la fin 2008 et l'année 2009 ?

Je ne suis pas satisfait de mon saut de précision, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, un manque d'explosivité. Il me faut donc bosser la pliométrie de toute urgence. J'espère de cette manière réussir à gagner en détente. Actuellement je devrais pouvoir atteindre 9 pas, je vais donc viser 10 (Rien n'arrête un ambitieux...).

9 pas reste -dans l'immédiat- une limite théorique que je passe au sol, en gymnase, mais absolument pas en extérieur, et encore moins quand l'aire de départ et de réception s'élèvent au dessus du sol. Il s'agit donc de travailler en gymnase pieds nus, afin de se renforcer et d'assurer une technique avec le meilleur amorti possible. Le travail pied nu en gymnase doit permettre à terme de poser des sauts de précision sur barrière.
Il va me falloir travailler sur le mental pour arrêter d'avoir peur au sujet de ma cheville et oser me lancer sur ces sauts là. Pour de meilleures sensations, et malgré l'hiver, je vais continuer de faire du slack (marche sur sangle) pour gagner en équilibre et muscler cette cheville que je ne saurais voir dans une chevillère.

A court terme je compte aussi investir dans des feyue, des chaussures de kung fu, très confortables mais dont la semelle, souple, oblige à bien poser ses appuis.
Tant que je parle chaussures. Kalenji (Décathlon) a sorti une chaussure de running à 12€. L'amorti pour ce prix ne doit pas être fameux, mais, pour laisser de la gomme sur des murs rugueux, il serait dommage de se priver, je compte bien en acquérir une paire.

Le deuxième point sur lequel je vais devoir m'appliquer, c'est mon saut de chat. Je ne maitrise absolument pas la technique, si bien qu'il est exclu pour moi de lancer en extérieur des sauts de chat-précision ou sauts de chat-bras. Mes axes de travail seront donc l'impulsion en pieds décalés, l'envoi des mains au bout de l'obstacle et une répétition acharnée de cette technique pour enfin apprendre à planer.

Finalement, il faut que je continue à travailler les sauts de bras afin de pouvoir me lancer plus dès que les résultats de mon travail sur les précisions se fera sentir.

1 commentaire:

Aurélie a dit…

CooooAAAH?
Tu oserais acheter une paire de chaussure chez Décathlon???
Mais où va le monde?!!