Pages blanches, taches d'encre et réflexions d'un idéaliste

__________________________________

dimanche 17 juin 2007

Phase de transition


Que je n'aime pas les départs!

Embauché pour un peu plus de deux mois sur Paris, je quitte ce soir les montagnes, dans un train de nuit qui à la faveur de l'obscurité me transportera jusqu'à la capitale.
En attendant, je dois préparer mes bagages, et ranger la maison. Synonymes de départs, ces préparatifs me mettent mal à l'aise. Si je suis enthousiaste à l'idée de voyager et de découvrir en quelque sorte la vie parisienne, j'ai beaucoup de mal à partir, repoussant sans cesse le ménage, et la préparation des sacs, jusqu'à la dernière minute bien souvent. Cet amertume de dernière minute est un état constant chez moi, avant tout départ en vacances ou retour.
Avant, je suis excité, pendant je me fais plaisir, mais l'attente, les dernières heures me mettent dans un état lamentable.
En écho à mon humeur, le ciel est lui aussi bien terne ce soir. Vivement que sonnent les 8 coups de l'horloge, sonnant ainsi le départ de mon train et la fin de cette transition, m'arrachant définitivement le pied du quai et me laissant dans la douce euphorie que me provoquent les voyages, et ce jusqu'au prochain départ

1 commentaire:

poupinette a dit…

revien vite !!!!!!!!!